Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hyppo's cave

Hyppo's cave

Menu
The yellow leak

The yellow leak

The yellow leak

Hong Kong is a former British colony given back to the China in 1997. However, it benefits from the status of a Special Administrative Region (SAR) until 2046, what is giving it political, economical and juridical functionings differents of its homeland.

The governors of this land tried to move it closer to the functionning of the People's Republic of China (2003 : safety act, 2010 : school curriculum, 2013 : naming of the governor by the Chinese communist partite) but these tries were rejected by the population.

This last rejection gathered several hundred thousands people (792 808 citizens were counted on the referendum from June 20 to 29), stay almost one year (since the call of the civil desobedience of January 16th, 2014, until the disloge of the last demonstrators by the security forces December the 15, of the same year) and had an international visibility.

However, the Communist Party of China (CPC, the only party in China) did what it can to keep its population away from the fallouts of this contestation and continue to heavily push by imprisonning all the people who can have a link with the event. A clear example is given by the case of this journalist assistant abducted while se went to a poems reading event about the event and by the intimidation faced by her friend, german reporter.

Like another manifestation against a communist power, the Hong Kong protests took a color and was represented in yellow (the manifestation in Ukraine against their previous leader, saw as a puppet of Moscow, was knowed as the "orange revolution").

The umbrella is also a symbolic key to represent these protests because it was use during the movement to protect the protesters against the rain and the tear gaz.

_ _ _

FR

The yellow leak

Hong Kong est une ex-colonie britannique rétrocédée à la Chine en 1997. Elle jouit cependant, jusqu'en 2046, du statut de Région administrative spéciale (RAS) ce qui lui donne des fonctionnements politiques, économiques et législatifs différents de la mère-patrie.

Les dirigeants de l'enclave ont bien tenté, au cours des ans, de mettre la RAS au diapason du fonctionnement de la République populaire de Chine (2003 : lois sur la sécurité, 2010 : programmes scolaires, 2013 : projet de désignation politique par le Parti communiste chinois) mais ces tentatives ont, à chaque fois, mené à un soulèvement de la population.

Le dernier en date aura mobilisé plusieurs centaines de milliers de personnes (792 808 citoyens lors du référendum du 20 au 29 juin), duré plusieurs mois (on peut le faire remonter à l'appel de désobéissance civile du 16 janvier 2014 jusqu'au délogement des derniers manifestants par les forces de l'ordre le 15 décembre de la même année) et eu une visibilité internationale.

Le Parti Communiste Chinois (parti dirigeant et unique en Chine) aura cependant fait son possible pour tenir sa population à l'écart des retombées de cette contestation et continue à maintenir sa pression en emprisonnant tous les dissidents qui pourraient avoir un lien avec ce mouvement. Exemple en est donné avec cette assistante journaliste chinoise enlevée alors qu'elle se rendait à une lecture de poèmes sur la manifestation et l'intimidation à laquelle a été soumise son amie journaliste allemande.

Comme une autre manifestation contre un pouvoir communiste, la révolte à Hong Kong a pris une couleur : le jaune (le soulèvement de la population en Ukraine face à son ancien président, vu comme simple marionnette de Moscou, est connu comme la "révolution orange").
Le parapluie est aussi un symbole fort de ce mouvement hongkongais puisqu'en Septembre/Octobre dernier, au plus fort du soulèvement, il a servi à protéger les manifestants de la pluie diluvienne et des gaz lacrymogènes.